AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }   Ven 17 Aoû 2012 - 2:00




« Pardon, mademoiselle .... Auriez-vous... Des tampons ou quelques choses comme ça... ? »
Helen n'eut même pas le temps de répondre, qu'en faisant volte-face elle tomba nez à nez avec un étrange énergumène. Les yeux vides et creux comme si on les avait raclés à la cuillère, la peau qui s'émiettait çà et là, dévoilant de la chair à vif en putréfaction, des habits miteux dont on aurait pu se questionner sur la façon dont ils tenaient encore sans tous s'éparpiller par terre, le sang séché sur son visage et ses mains. Un mort-vivant était sorti de l'une des cabines. Elle poussa un cri de stupeur, interloquée, et sans demander son reste ni se soucier de la voix qui l'avait interpellée déjà effacée par la frayeur, elle se précipita vers la sortie du petit endroit. Peu importait le robinet qui continuait de couler, peu importait le papier toilette malmené entre ses cuisses, peu importait le fard à paupière qui avait un peu coulé sur les côtés son œil droit, peu importait les tâches en général ; il y avait un zombie à ses trousses. Un zombie quoi. Certes elle avait regardé les Walking Dead récemment avec Marian et ils avaient eu une longue discussion sur la façon dont il faudrait réagir en cas d'épidémie de zombies dans le pensionnat, mais elle ne se doutait pas qu'elle serait mise à l'épreuve aussi tôt. Elle dépassa la porte des toilettes, et jugeant avoir été assez rapide pour que le monstre ne se trouve pas juste derrière elle, elle prit son courage à demain pour se retourner et saisir la poignée de porte afin de la refermer.

C'est ainsi qu'elle aperçut Alea, qui s'échappait également de l'endroit désormais classé danger pour le restant de la nuit. Elle lui lança un « Vite ! » dont elle ne savait pas s'il était plus destiné à l'encourager ou à se dépêcher de sortir afin qu'elle puisse enfermer la bête, mais dans tous les cas la sorcière la rejoint bien vite, et à deux elles maintinrent la porte fermée, coinçant théâtralement la lance d'une armure qui trainait là dans la poignée pour la verrouiller de façon à peu près correcte (elle avait toujours rêvé de faire ça, ça faisait tellement film...).

Haletante, se considérant peu à peu comme hors de danger immédiat, elle détacha lentement ses paumes de la porte condamnée.

« Je... Tu penses qu'on... pourrait s'être fait contaminer et se zombifier bientôt ? Dans Je suis une légende, le virus était aussi transmissible par l'air et... bredouilla-t-elle stressée, en levant peu à peu les yeux sur Alea. Elle ajouta précipitamment, par peur d'être prise pour une idiote paranoïaque : Euh non, je déconne ! C'est qu'un film... ouais... »

Elle dévisagea la petite brune à ses côtés. Elle faisait quelques centimètres de moins qu'elle, avait sans doute environ le même âge, et pour une fin de journée, ses yeux restaient impeccablement maquillés. Nerveuse, elle se frotta un peu les yeux, tâchant de faire disparaitre au moins un peu le crayon qui avait sans doute du couler légèrement.

« Sinon... Je n'ai pas de tampon non plus, fit-elle en se rappelant brusquement, en sentant son intimité désagréablement humide, ce qu'Alea lui avait demandé tout à l'heure, c'est la période où tout disparait, d'après ce que j'ai entendu – tu es au courant ? Il n'y en a qu'au Temple en ce moment... Il faudrait s'y rendre demain... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }   Lun 27 Aoû 2012 - 10:14

    Encore une fois mon cerveau m'avait comme fait défaut. C'était fréquent dernièrement, ce n'est pas arrêté de m'arriver depuis la fameuse journée avec Volke.

    Je l'avais vu, le zombie, en montant sur la cuvette. Un zombie, en train d'écrire. Mais mon cerveau n'avait pas pris la peine de comprendre que ce n'était pas normal et limite dangereux. C'est seulement lorsqu'il était sorti et que la rousse s'était enfuie en criant et que le zombie s'était mis à frapper rageusement dans la porte de ma cabine que j'avais pris conscience du danger imminent. En plus, j'étais certaine que la jeune fille rousse était dans cette cabine, juste un moment auparavant.... Quoi qu'il en soit.

    Je pris quand même temps tempe de foutre une montagne de papier-toilette dans ma culotte et de remonter ma jupe avant toute chose. J'attendis que le zombie soit bien contre ma porte avant de l'ouvrir du plus fort que je le pu et m'enfuir en courant vers la sortie. Heureusement, la vitesse n'est pas la qualité principale des zombies et ainsi, après le coup, il mit un moment avant de presque m'atteindre, bienheureusement, j'avais déjà atteint la sortie d'une idée commune, peut-être par instinct, nous barricadâmes la porte ensemble, d'un même mouvement.

    « Je... Tu penses qu'on... pourrait s'être fait contaminer et se zombifier bientôt ? Dans Je suis une légende, le virus était aussi transmissible par l'air et... [...] Euh non, je déconne ! C'est qu'un film... ouais... »

    Je l'observe, perplexe alors que je replace tant bien que mal ma pauvre jupe. Je suis une légende, ça me disait vaguement quelques choses...N'était-ce pas le film avec l'autre là ...Hum. Enfin, avec quelqu'un de connu ( You don't say), mais dont le nom m'échappait présentement. Enfin, un film de zombie...Je me souviens plus du tout si c'était transmissible par l'air, par contre... J'ai du mal à penser... si ça trouve j'ai commencé à mon zombifiée bien avant cette histoire.

    ''J'espère que non...'' Dis-je vaguement en l'observant, la pauvre avait l'air fatiguée, ses longs cheveux roux étaient décoiffés ; passant une main dans les miens, je me rendis compte qu'ils n'étaient guère mieux. Je la contemplais, mal à l'aise lorsque le sujet des tampons revint sur la table. '' Demain ?'' Dis-je d'une voix presque tremblante. '' Mais ...Demain, c'est loin....Et on a même plus accès aux toilettes....'' Finis-je, aigüe. C'était clair sans sa façon de le dire et même de se tenir : elle aussi était dans la même situation que moi.

    '' C'est le milieu de l'été, ce n'est pas grave d'aller près de la forêt ...'' La plupart des gens semblaient redouter la forêt en hiver, Volke m'avait d'ailleurs avertie à deux reprises de ne pas y mettre les pieds pendant lesdits temps froids, conseille que j'eusse sciemment ignoré sans rencontrer de réel problème jusqu'à présent. J'allais souvent dehors en pleine nuit, peu importe la saison. '' Je crois que je vais y aller de suite....'' Dis-je subséquemment. Pas question d'attendre le matin, beurk.

    -Au fait, je m'appelle Alea...Et toi? A savoir si de se présenter serait utile était encore incertain : elle pourrait très bien décider d'aller se coucher ou vaquer à je ne sais quelle de ses occupations malgré mon initiative de vouloir aller au temple tout de suite.


Dernière édition par Alea Miller le Jeu 27 Juin 2013 - 2:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }   Lun 12 Nov 2012 - 1:57

« Demain ? Mais... Demain, c'est loin... Et on a même plus accès aux toilettes... »

Effectivement, la situation devenait quelque peu critique. Déjà qu'il était on-ne-peut-plus désagréable de n'avoir aucune protection adéquate sous la main, se voir en plus désormais refusé l'accès aux toilettes, seul oasis leur permettant de changer leur couche de fortune, était franchement déplorable. Helen soupira, et s'apprêtait à battre en retraite malgré tout, devant leur impuissance qu'elle présumait devant la nuit noire au dehors.

« C'est le milieu de l'été, ce n'est pas grave d'aller près de la forêt... Je crois que je vais y aller de suite....
- Ah ? »


Euh ? Elle haussa un sourcil, surprise. Rien n'avait présagé cette décision qu'elle jugeait incongrue : cette voix trainante aux intonations un peu innocentes ne lui avait pas laissé d'indice sur un caractère aventureux, et puis la brune n'avait pourtant pas l'air beaucoup plus athlétique qu'elle pour pouvoir oser affronter les ténèbres du parc de nuit et les monstres bizarres du pensionnat qui y tapissaient. D'ailleurs, était-elle seulement au courant du danger ? Son visage ne lui était pas vraiment familier, mais d'après ses réactions à ce qu'il s'était passé tout à l'heure avec le zombie - Agh ! Le zombie ! Il lui était sorti de la tête un instant, mais voilà qu'il se re-faufilait dans ses pensées, lui donnant un haut le coeur au souvenir de la chair en décomposition -, elle n'était sans doute pas une nouvelle arrivée dans le manoir. Bon, si elle estimait cette sortie nocturne inoffensive, pourquoi pas...

« Je..., elle hésita un instant avant de poursuivre, je vais peut-être t'accompagner alors. »

Elle cru discerner un sourire se dessiner sur le visage de sa camarade de malheur, mais celui-ci disparu pour la laisser articulier :

« Au fait, je m'appelle Alea... Et toi ?
- Helen, sans accents et sans E à la fin
, répondit-elle machinalement en esquissant un sourire timide. On n'a qu'à sortir par l'infirmerie, il y a un raccourci qui mène directement au parc je crois. Et puis on pourra jeter un oeil dans les tiroirs au cas où y'aurait pas des serviettes qui trainent - ce serait mieux que rien. »

Elle désigna le chemin qui y menait d'un coup de tête entendu. Rien de pire que le long passage principal vers l'extérieur, aux innombrables détours. En temps normal, cela aurait fait une petite balade qui passait devant plusieurs salles plus ou moins intéressantes, bref un bon parcours lorsqu'on souhaitait faire visiter à quelqu'un, mais là Helen supposaient qu'elles tomberaient d'accord toutes les deux sur le fait qu'il était hors de question de perdre du temps lorsqu'elles se trouvaient dans cette tenue intime aussi... inconfortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }   Lun 21 Jan 2013 - 10:29



    Elle semblait surprise.

    « Je..., […] je vais peut-être t'accompagner alors. »

    Elle était hésitante. Avait-elle peur ? Je la contemplais, attendant qu’elle bouge. Son ‘’ peut-être’’ était trop incertain pour que je puisse simplement ouvrir la marche et être sûr qu’elle me suive. Y aller seule ne m’effrayait pas, alors si elle décidait de rester, finalement, ce ne serait pas dramatique, mais…C’est quand même plus confortant à deux, surtout dans notre condition désagréable; comme quoi les choses pénibles sont toujours plus supportables lorsqu’on peut en rire avec quelqu’un d’autre, même si l’autre en question se trouve à être une parfaite étrangère.

    « Je vais souvent dans les bois la nuit, je n’ai jamais eu de problème, même en hiver ! Bien que certaine personne semble croire que c’est terrible…Quoi qu’il en soit, je ne vois pas pourquoi cette fois serait différente!»

    Ça sonne louche, ça sonne moche. C’est une tentative d’être rassurante, mais j’ai l’impression après coup que ça sonne juste prétentieux. Lèvres pincées, j’attends. Définitivement, je n’ai pas envie d’y aller seule. Je me détends lorsqu’elle m’offre son nom en détail, énonciation sur laquelle que tic un peu, d’ailleurs, je veux dire, ça m’embête aussi quand les gens ajoutent un accent à mon nom, mais pas au point de noter qu'il n’y en a pas un en me présentant… Tout le monde a droit à ses petites habitudes, j’imagine. Je lui souris donc gentiment alors qu’elle mentionne le passage, ce qui me trouble un peu…Un passage dans l’infirmerie ? Vraiment ? Jamais je ne l’avais vu, ni n’en avait entendu parler. Ce devait être une échelle ou un truc du genre, puisque c’était quand même à l’étage…Ou pas, on ne sait jamais avec les pièces de ce manoir.

    Je fais un premier pas, puis un deuxième et ainsi de suite, lentement, et tête tournée vers elle pour s’assurer qu’elle suivait bien la parade inconfortable; vraiment pas envie d’y aller seule .

    -…Sinon, toi t’as déjà dû y aller, au temple, pour ça? J’ai toujours eu de la chance avant aujourd’hui, pour ce truc louche de disparition…Tu sais si ça arrive souvent ?

    Je me sens soudain étrangement légère ; je me rend compte, perplexe, que je ne ressens plus la sensation de brulure sur mes doigts, ni le poidd excessif des colliers à mon cou. Dans ma tête, ne sonne plus l’impression d’alarme que je ressens jour et nuit depuis mon arrivée. Je me sens presque…Comme avant mon entrée, comme si j’étais normale à nouveau. Je fige net dans ma marche, faisaient papillonner mes doigts pour m’assurer que je portais encore mes bagues , lesquelles j’étais tellement habituée au poids que je ne les sentais plus depuis longtemps, les levant même devant mes yeux pour bien vérifier. Portant ensuite une main à mon cou, comptant une, deux, trois chaines puis le serre-écrou, l’autre, main dans les cheveux, trouvant les petites barrettes pourpres toujours accrochées a quelques mèches de cheveux, à peine visible dans ma peignure. Je n’aime pas cette sensation, vraiment, vraiment pas. ‘’ hrrr. Pardon. ‘’ Murmurais-je et reprenant ma marche, la tête remplie d’interrogation et d’inquiétude, une main toujours emmêlée dans les chaines de différentes longueurs qui pendaient à mon cou, le regard soudain perdu dans le design des tuiles grises sous mes pas.

    Quelqu’un sait si on perd son pouvoir, quand on se transforme en zombie ? Je hausse la tête, soudain, pour en expulser cette idée ridicule ; ce zombie devait avoir le manoir pour domicile depuis longtemps ! S’il avait été contagieux, nous aurions vu des zombies un peu partout avant aujourd’hui, il me semble.

    Je déglutis longuement, alors que je m’arrête encore une fois, mais cette fois parce que nous avions atteint destination. La porte de l’infirmerie se dressait devant nous, imposante, effrayante pour moi qu’il l’avait déjà hallucinée couverte de sang et sertis d’un œil géant, conjonctivé et globuleux, avec un iris bleu et géant qui semblait guetter chaque titillements que le corps pouvait faire.

    Je pose ma main sur la poignée. J’ouvre la porte. Il n'y a personne. ‘’ Par où le passage, donc ? ‘’ Dis-je en tentant de cacher mon trouble.



Pardon pour le retard ♥ Je t’aime ♥ Sinon, suite dans l’infirmerie ou on va directe dehors, puisque de toute façon le passage à l’infirmerie ne devrais pas durer longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des camélias rouges || Suite — { Pv. Alea }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.3-
Sauter vers: