AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Dim 8 Fév 2009 - 20:21

Spoiler:
 

Un tic déforma la lèvre inférieure de Lyz. Comment pouvait-il, même bourré, être aussi CRETIN ? Il ne voyait pas le mal qu'elle s'était donné pour dire ça ? Bien. Elle chassa rageusement les quelques larmes qui subsistaient dans ses yeux anthracite. Puis elle se retourna et, mue par une inspiration subite, balança son poing à la tête de Mail. Son poing droit, celui qui était censé être sans griffes. Malheureusement ( pour Mail, surtout ) son pouvoir était d'être une arme vivante. Et que donc, selon l'imagination de la playeuse, Lyz pouvait se retrouver dotée de n'importe quelle arme sur n'importe quelle partie de son corps. Dont une sorte de poing américain sur son poing droit. En fait, en plus de renforcer ses phalanges, une sorte d'acier léger entourait tout son poing. On peut résumer ça en " ouillesafémal ". Plaignons trente secondes le pauvre Mail. Parce que après tout il était bourré. Lyz aurait pu avoir un peu de pitié pour lui. Mais non.
Elle se contenta de regarder, ébahie, la coque qui entourait son poing. Puis se ressaisit et ouvrit la main, qui reprit son aspect normal. Elle jeta un coup d'oeil méprisant à Mail, qui avait l'air sérieusement amoché. Mais bon, heureusement, elle avait freiné son coup en voyant ça, et n'avait pas frappé trop fort, quasiment effleuré en fait. Elle s'approcha de lui, passa une main hésitante à l'endroit du choc.


« Désolée ... Désolée ... Mais j'ai rien dit. T'as du mal entendre ... n'est-ce pas ? »

Elle laissa sa main contre la tempe de Mail, croisant les doigts pour qu'il n'aie pas de traumatisme crânien, vu qu'il ne saignait apparemment pas - il aurait juste une ENORME bosse, mais bon - mais de serra l'autre main, faisant apparaître ses lames. Elle lui adressa un sourire carnassier, histoire de bien lui faire entrer sa tirade dans le crâne.

« Tu veux de la glace ? »

Genre, c'est pas moi qui t'aie déchiré la tête.
Lyz croisa les doigts pour qu'il ne lui en veuille pas trop. Elle s'était énervée, elle le regrettait un peu ... mais en même temps, il l'avait cherché quoi ! Pitié, pitié, qu'il pense qu'ils étaient quittes. Elle l'avait pas fait exprès, elle savait pas ... Pitié, pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Lun 9 Fév 2009 - 0:44

Toya Rikaashi a écrit:



      « Allez, ramène-toi, du moment que tu m’obliges pas à m’accrocher un sabre dans le dos...» fit une voix à ses côtés.


    La voix de Liam, en fait. Mais sur le coup, elle n’en avait pas été tout à fait sûre : Liam ? L’inviter ? Non, elle venait de s’en faire la réflexion intérieure : c’est deux éléments n’allaient pas du tout ensembles. Tournant vivement la tête pour examiner la figure du serveur, afin de savoir s’il était en train de rigoler (comme à son habitude) ou non, elle le dévisagea stupéfaite et interrogative, se laissant machinalement prendre par la main et emmener sur la piste de danse.

    Et le buffet ? se demanda-t-elle un instant. Bah, le buffet pouvait attendre, ils avaient rempli suffisamment de verres, garnis suffisamment la table, lui aurait-il répondu, se serait-elle répondu, d’ailleurs. Son visage se fendit soudain d’un radieux sourire, comme si elle était la gagnante d’un jeu télévisé quelconque et qu’elle venait de le réaliser. Le dos droit, la tête haute, elle suivait fièrement Liam, comme pour se convaincre qu’elle devait être la princesse de la fête – sans pour autant mépriser les autres, Toya était incapable de la moindre méchanceté sauf envers ceux qui approchaient Kurogane (et encore, cela dépend de sa définition de “méchanceté”).

    Arrivés à une distance respectable du buffet sur lequel ils étaient censés veiller (ouh, ils font pas leur boulot ces délinquants franchement les jeunes c’est plus ce que c’était), ils finirent face à face, et un peu gauche, elle le laissa entourer sa taille de ses bras de gringalet – tiens, c’était vrai qu’il n’avait que seize ans, en fait, il était vraiment un ado attardé type (enfin, elle pouvait parler, avec son air de gamine alors qu’elle avait un an de plus) – et noua délicatement ses mains frêle autour du cou du garçon, posant sa tête contre son épaule (ou peut-être son torse, j’évalue mal les distances, mais si Liam fait 1m75 et elle 1m54 ça fait quand même 21 centimètres de différence). Heureusement que les autres filles s’étaient souvenu de lui apprendre ce qu’était un slow, quand même ! “Une danse qui ne sert qu’à être collées-serrées à un mec, beau de préférence”, se souvenait-elle. A vrai dire, en “beau mec”, pour parler d’jeunz, elle aurait plutôt pensé à Kurogane, qui… était d’ailleurs occupé avec cette autre midinette en robe bleue, qui semblait d’ailleurs un peu trop en profiter.

    Gênée par la vision de ces deux probables tourtereaux (que le monde était injuste !) elle enfouit sa tête contre le torse de Liam, fermant les yeux. Tiens, ça sentait le parfum. Cette constatation sembla la diversion parfaite pour son esprit : elle pouvait se concentrer sur autre chose. Elle ne savait pas quel parfum, ne l’avait jamais vraiment remarqué, à vrai dire. Si ça se trouvait, il n’en avait mis exprès que pour aujourd’hui, histoire de faire le bel homme qui prend soin de lui. Quoique, après tout, ça lui disait quelque chose… Ah, c’était bien les garçons, de nos jours, à trop se féminiser ! Non mais, les hommes, les vrais, ça sentait bon la sueur virile, ça faisait rouler les muscles et ça se vantait de ses tablettes de chocolat ! …C’était Kurogane, quoi. Ou presque.

    Enfin, il fallait s’adapter, après tout, se dit-elle, lasse de constater que toutes ses tentatives n’aboutissaient qu’à un retour sur le samouraï. Soupirant paresseusement, elle desserra légèrement son étreinte autour du cou de Liam.

(Liam)

Liam n’aimait vraiment pas Kurogane. Pourtant, il n’avait rien fait ; outre le fait d’avoir dix kilos de muscles de plus que Sylvester Stallone (imaginait-il) et un entassement de jeunes filles en fleurs prête à lui fournir des serviettes propres qui sentent le lilas après un dur entrainement au sabre, si c’était bien un sabre (Toya, Fay, Nessy...).

Il ne ressentait en réalité qu’une simple jalousie, dont il était conscient mais qu’il niait avec ferveur (mais les gens n’étaient pas dupes, les remarques acides ne trompaient pas) ; cependant, il avait de quoi, car dans le genre gringalet, Liam était plus que qualifié : les Bandes Dessinés et les Jeux Vidéos n’aidaient pas, et le basket-ball avait plus tendance à le faire grandir que muscler, l’affublant ainsi d’une silhouette efflanquée et noueuse.

Il noua ses bras autour de la taille de Toya avec une nonchalance feinte, peut-être parce qu’il était un peu gêné, c’était Toya, après tout. Ce n’était pas comme se retrouver à danser avec Chiara, c’était moins…probable ? C’était une « collègue », après tout, il travaillait avec, c’était plus...sérieux que ces fioritures romanesques, ça n’appartenait pas à la même catégorie de choses ; comme s’il venait de demander à sa professeur d’histoire un rendez-vous au cinéma...Bien que c’était un mauvais exemple ; si le pensionnat avait bien une utilité, c’était de lui faire louper ses cours –et encore ; lors de ses moments d’ennuis, il se demandait ce qui était le pire entre devoir endurer la vie de Charlemagne ou le silence qui régnait dans les interminables couloirs obscures de la bâtisse.

Bref, il se retrouvait à danser un slow avec Toya, et il n’était pas sur que le geste soit apprécié par Hana...Hana ! Sa pensée lui vint comme un affreux coup de poing ; elle lui était sortie de la tête, comme souvent en ce moment... Mais, aussi macho fut-il de penser ça, c’était seulement sa petite amie : malgré le manque de muscle souligné ci-dessus, il ne s’était jamais trouvé en désarroi parce qu’en manque de fiancée, et le célibat ne lui pesait pas (plutôt à ses amis, puisqu’il avait plus de temps pour les harceler avec des vannes stupides). La présence d’Hana ne lui était donc pas réellement indispensable, en partie parce qu’il ne ressentait pas, ou plus grand-chose pour elle (a l’exception de désirs bestiaux et primitifs ) : ses absences l’avait habitué, et il avait l’amère impression que d’une manière ou d’une autre, qu’il rompt ou non revenait au même.

Pas expert en danse, il se laissait subtilement guider par sa cavalière, l’air de rien (il avait un peu de fierté quand même, quitte à danser avec Toya et se coltiner sa réputation, autant le faire comme si de rien n’était). C’était assez agréable, plus qu’amusant puisque leurs mouvements étaient peu rythmés, et souvent répétés. Afin de briser le « silence », il lança, un peu calmé :


«Tu devrais peut-être demander à Kurogane de danser avec toi, il fit un pause et ajouta, afin de ne pas non plus jouer au protecteur-envers-et-contre-tous (il avait une réputation à tenir), parce que je ne suis pas sur de pouvoir faire deux slow de suite sans éternuer avec ton odeur de shampooing à la rose bleue de St Glinglin dans le nez. »

****

(Garry)


« Non, c’est vraiment un enfoiré, et puis il est parti j’sais pas ou, et puis style, il avait des converses, quoi ! »

Emportée dans son indignation, elle ne réagit pas lorsqu’elle sentit ses doigts contre ses hanches étroites, déjà occupée à protester sur son précédent cavalier.

« Quel con.
-Ouais, vraiment, et tu sais ce qu’il voulait que je fasse ? Il voulait que je fasse genre que j’étais sa petite amie ou je sais pas quoi, vraiment, c’est stupide, et puis, la fille elle n’avait rien fait...bon, okay d’accord, elle avait des baskets sous sa robe, enfin, avec sa robe, tu vois ce que je veux dire ? C’était une faute de gout, mais bon, c’est pas une raison, quoi, parce que des fautes de gout y’a pire que ça, hein, genre j’sais pas un leggings doré a paillette avec un top en cuir, ça, c’est laid tu vois ? »

Elle continuait à déblatérer sa soirée et ses commentaires douteux, en tournant la tête vers Wilhelm et en ponctuant ses phrases de « non ? » ou « Tu trouves pas ? » afin de chercher son approbation, que ça soit sur le comportement de Nao ou de la couleur douteuse de sa robe. Il se contentait parfois de sourire, alors elle soutenait avec plus de ferveur, jusque à ce que vraisemblablement lassé il se mit à lui poser des questions : a son grand ravissement ; elle aimait qu’on s’intéresse à elle...Cependant pas en état de s’y retrouver convenablement, certaines questions restaient en suspens ;

« Il est...quatorze heures, non ? Y’a de la lumière...La lumière, c’est le jour tu vois ? »

Ses talons se dérobèrent, et elle empoigna le bras de Wilhelm en riant sottement, comme si la personne contre qui elle venait de trébucher venait de balancer une plaisanterie. Ca sembla la revigorer un peu, et elle repartie de plus belle pour se perdre dans la foule : elle avait dut se déplacer trop vite...elle se retourna plusieurs fois, inconsciente de l’image d’ahurie qu’elle donnait, et resta un bon moment immobile jusque à ce que la main du garçon attrapa la sienne, geste qu’elle accueillie avec soulagement, alors même que l’instant de calme dont elle avait bénéficiée l’avait rendue un peu plus lucide.

Jusque à ce que Petra, c'est-à-dire aussi « celle qu’ils venaient d’abandonner à son sort » les rattrapa, mais pour s’en prendre à son presque-cavalier cette fois ci, ce qu’elle accueillie moins bien que tout à l’heure.
Alors quoi ! Elle les fusilla de ses yeux, le visage indigné, en croisant les bras et en se reposant sur une jambe dans un déhanché excessif, l’équilibre assez précaire. Fulminante, elle ne répondit que par un haussement d’épaule indifférent au regard de Petra, qui avait elle-même l’air d’avoir bue plus que raison. Elle resta donc ainsi jusque à ce que la jeune femme parte et que lui revenait vers elle, une culpabilité floue :


« Mais oui, ça va. » Elle plissa les lèvres et tourna sèchement la tête –mais un peu trop maladroitement- : « Tu danses avec qui tu veux, et puis de toute façon elle avait pas de cavalier. En plus elle a les cheveux roses. (Le rapport était moindre) Et puis j’allais bientôt partir en plus. Et tu pues l’alcool.» (Dit-elle.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Lun 9 Fév 2009 - 1:51


Découvrez David Guetta!


Ouais, il puait l’alcool ? Elle était gonflée, celle là…

« Ouais ben toi aussi, ça couvre ton parfum… »

Il attrapa une bouteille de jus de fruit et la porta à ses lèvres, rattrapant la taille de Garry. Il en but une partie et essuya de nouveau sa bouche, tentant de dissimuler l’odeur de l’alcool. Il était tard, et en plus ils étaient tous déchirés comme pas possible, mais bon, allez go, on assume.

La musique changea, et il reconnut vaguement David Guetta. Baby-quelque-chose. Il se demanda un peu comment la musique avait pu s’enchaîner comme Allen avait été viré de son poste par Nathanaël, mais bon, il en avait rien à foutre, ça le réveillait un peu de son état semi comateux.

Il attrapa la main de Garry, ou plutôt son poignet, et l’entraîna en presque-rythme (très approximativement) vers la piste, se mêlant à tous, pour la réveiller aussi. Sa demande avait été un sourire serti d’un appareil, mais c’était impossible pour une fille normalement constituée de lui refuser avec ce sourire, d’abord. En théorie.


« Il s’appelle comment l’autre con ? »

Il parlait, bien entendu, de ce pauvre Nao qui endure toutes les misères de la terre (en même temps vu ce qu’Emily lui fout sur le dos vingt quatre sur vingt quatre c’est pas très étonnant, surtout que personne à part lui (qui n’en a pas connaissance) ne pourrait démontrer…)

Baby when the lights go ouuut…

Le rythme était considérablement change, mais ça l’arrangeait, il n’était pas très fortiche en slows. Il soupira, voyant que la soirée était loin de se terminer. Il tenait très mal sur ses jambes et menaçait de s’écrouler sur Garry à tous moments, qui, à la vue de sa frêle constitution, ne pourrait pas le soutenir et l’accompagnerait dans sa chute infernale vers le sol glacial qui n’attendait que lui pour lui fracasser le crâne et…

Urg. Il arrêta immédiatement ses scénarios catastrophes, et s’arrêta quelques secondes, sentant le sol se rapprocher quand même, mais ce n’était qu’une illusion due à l’alcool et à la fatigue. Ceci dit il ne savait toujours pas ce qu’il avait bu, sauf que la bouteille était déjà entamée, ce qui laisserait penser que c’était la trop fameuse Palinka qui avait déjà bourrée deux personnes, cette salope.
Il eut un sourire idiot, et reprit le mouvement, s’unissant à la vague de débauchés qui se trémoussaient avec un semblant de rythme sur la musique, tentant de rejoindre le monde des vivants avec lequel il avait été coupés depuis sa presque cuite en une seule bouteille, c’était même pas marrant. Garry était encore à ses côtés, pour combien de temps ? Lorsque les spots passaient sur son visage, ils la rendaient fantomatique, éphémère, insaisissable. Il tendit la main, juste pour vérifier qu’elle était là, et toucha ses cheveux, juste une seconde. Elle était jolie…
Il sourit, et se relança dans le rythme, sa presque cavalière en face de leu, plongé dans l’azur de ses yeuuux.

Ben on était mal barrés, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 10 Fév 2009 - 3:10

(Garry)

« Tu sais combien il m’a couté, ce parfum ? Ce parfum, il m’a couté, euh... »

Elle l’avait trouvée dans son armoire, soigneusement emballée entre un rouge à lèvre Yves Saint Laurent et un fond de teint Chanel. Si cela l’avait agréablement surprise, elle s’était ensuite mis en tête que ça devait être un coup du pensionnat pour se la mettre dans la poche, ou PIRE ENCORE, un cadeau moqueur de Nao –moqueur, car elle ne pensait sincèrement pas qu’il pouvait offrir quelque chose par...gentillesse.

« Ouais, ben, il sent très bon et il est certainement pas couvert ! »

Le rapport était quasiment inexistant, mais elle n’était pas en mesure de se justifier ; elle attendait juste qu’il se jette à ses pieds en s’excusant, l’ego ne diminuant pas aussi rapidement que ses chances de se réveiller au meilleur de sa forme le lendemain matin. Les excuses tardaient à venir, et elle se demandait de plus en plus ce qu’elle attendait exactement et pourquoi, faute de quoi elle se laissa attraper le bras...bon, ça allait suffire, en guise de pardon, si il ne recommençait pas à la secouer comme un prunier, le tournis commençait à s’immiscer dans son crâne agité.

« Il s’appelle Nao et il met des pantalons en cuir », précisa-t-elle sur un ton de confidence, comme un secret honteux à avouer qui pourrait définir sa véritable identité. Qui était a présent peu difficile à deviner, les Nao étaient réduits au nombre de un, et les personnes vêtues de pantalons en cuirs étaient bien rare dans les parages.

La chanson changeait constamment de rythme, mais elle était plus a l’aise, a moins que cela vienne de l’alcool, les danses davantage modernes lui réussissaient plus...elle n’était pas faite pour les vieilles choses ! Oubliant sa précédente rancœur, elle semblait destiner ce qui lui restait d’énergie à ses mouvements et ce surplus d’adrénaline lui brulait le corps, si bien qu’elle ne se souciait plus réellement de Wilhelm jusque à ce qu’elle relève ses yeux vers lui. Yeux qui étaient désormais plus roses qu’ambres avec les lumières, et elle plissa ses yeux rougis comme pour y déceler une anomalie. Rien, elle aurait bien aimée pourtant, pouvoir se moquer de lui maintenant, mais elle s’y résigna pour autre chose, en lui décrochant une œillade noire ;


« Tu préfères pas danser avec Petra, hein ? »

Le « Hein » ressemblait à un avertissement, même si sa phrase tenait plus de la question que de la menace : qu’il ne s’imagine pas des choses, le gamin, hein ! Parce que c’était vraisemblablement un gamin, avec cette taille, et puis, cet appareil dentaire...elle n’en n’avait jamais porté un, et ses incisives le payaient par une légère orientation sur la gauche, ses canines pointues les bousculant de sa mâchoire. Eh bien, lui, il en avait un, ce qui lui semblait assez tard...s’il avait bien l’âge qu’il voulait afficher, une vingtaine d’année peut-être, et malgré cela, il paraissait plus jeune que Nao –cette attitude un peu moins désinvolte peut-être, ou grave, elle ne savait pas trop ; c’était une mannequin, pas une psychiatre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 10 Fév 2009 - 17:05

Owen Hellert a écrit:

Iiiiih ! Pauvre Owen quoi ! Après Nao, la boulette blonde aux mèches roses. Il allait finir violé ou quoi ? Non parce qu'elle était bien mignonne cette fille, mais il lui avait rien demandé hein. Et en plus elle puait l'alcool. Bon, il faut dire que ça l'avait bien fait rire quand la jeune dévergondée avait embrassé Jessica. Mais il aurait bien aimé qu'elle se passe de l'embrasser lui aussi. Et aussi qu'elle lui déchiquète sa cravate. Et puis qu'elle fasse un strip-tease, aussi.
Le faisant sursauter, Jessica empoigna sa main, et la tenant fermement, se mit à invectiver la bimbo en voie de dénudation.
Bizarrement, personne ne semblait tiquer à cet étrange spectacle. Cette petite fête tournait en eau de boudin, visiblement. Quasi tout le monde était bourré ou juste totalement excité. Owen devait être un des seuls à rester sobre et froid, comme le vrai Gary-Tsu qu'il était. Eh ouais, n'essayez pas d'imiter sa classieuse classitude, vous ne pourrez pas, vous n'êtes pas le parfait-petit-Owen, le super Gary Tsu, désolé.
Le jeune homme en question n'avait pas envie de passer sa soirée à regarder une engueulade entre deux bimbos, tandis qu'il pouvait en profiter ( hu ) avec l'une des bimbos en question. Il tira doucement sa cavalière vers lui, et dit :


Allez Jessica. Tu vois bien que cette pauvre fille est totalement bourrée. On ne va pas gâcher notre soirée pour elle ... n'est-ce pas ?

Belle tirade accompagnée d'un clin d'oeil séducteur et d'un sourire charmeur. A la bonne heure ( eur eur ). Sans attendre de réponse, il l'entraîna au centre de la pièce, posant ses mains sur les hanches de la jeune fille, lui adressant une mimique d'excuse dans le genre " Désolé mais c'était nécessaire ".


    Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle s’y prendre à la pauvre petite chose sans défense qu’était Jessica ? Oui, je dis bien sans défense. Non, mais franchement, où va le monde ? Les filles qui se mettent à embrasser d’autre filles, des cheveux blond teints en rose… Et puis quoi encore ? Des éléphants verts à pois violets qui volent en chantant et en jouant « Il est né le divin enfant » sur un banjo ? Pauvre Jessica qui était PERSECUTEE par les autres. Comment allait-elle se défendre ? Et puis l’autre garce qui continuait à se déshabillée… Pff, Pi-toi-ya-ble ! Elle en avait marre ! Elle prit un verre de boisson non identifiée –qui n’avait pas l’air d’être de l’alcool… Elle ne tenait pas à être bourrée comme Sindy- et l’avala. Et à peine avait-elle rouvert la bouche pour recommencer à s’époumoner ( ke j’kose b1), que son très charmant cavalier la tira sur la piste de danse.

    « Quiqouioijeznfqupor ? »

    Mot incompréhensible qu’elle était arrivée à émettre dans la foulée. Sorte de grognement qui signifiait sans doute « Pourquoi Diable m’emmènes-tu danser alors que je n’ai guère encore réglé son compte à cette charmante demoiselle qui a décidé de se déshabillé avec un déhanché spectaculaire au rythme de la musique. » HUM HUM !

    « Heu… Oui oui, t’as raison… »

    Une nouvelle chanson s’était mise en route. Et elle se contentait des bouger légèrement les pieds, encore trop furieuse. Elle observait la blonde du coin de l’œil, pour si jamais ça dégénérait de trop. Et puis, après tout, elle n’allait pas se contenter de ça ! C’était SON cavalier et donc, se n’était pas aux autres de l’embrasser. Elle mit un peu plus d’entrain à la danse et en plein milieu d’un « Baby » se jeta sur lui et colla ses lèvres contre les siennes. Bon ok, comme ça, ça n’a pas l’aire très romantique, mais ça l’était quand même… un peu. Elle ferma les yeux et pria le bon Dieu pour que Sindy la voit, que ça l’embête mais qu’elle ne vienne plus les enquiquiné. Qu’elle aille se taillader les veines avec un mégot de cigarette !
Revenir en haut Aller en bas
Trù3 r3b3l $4t4n1$t3 !1!!11
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Elthy
-
0 / 1000 / 100

• Age : 135
• Pouvoir : Faire apparaître de l'eau sucrée à la fraise
• AEA : Lé shiouaoua c tro kawaii surtou av3k dé z4b1t de rebelz lol !!
• Petit(e) ami(e) : UN SEUL ? Mais vous me prenez pour qui ?

Messages : 787
Inscrit le : 12/05/2008

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 10 Fév 2009 - 21:21

Jessica Hydilles a écrit:

Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle s’y prendre à la pauvre petite chose sans défense qu’était Jessica ? Oui, je dis bien sans défense. Non, mais franchement, où va le monde ? Les filles qui se mettent à embrasser d’autre filles, des cheveux blond teints en rose… Et puis quoi encore ? Des éléphants verts à pois violets qui volent en chantant et en jouant « Il est né le divin enfant » sur un banjo ? Pauvre Jessica qui était PERSECUTEE par les autres. Comment allait-elle se défendre ? Et puis l’autre garce qui continuait à se déshabillée… Pff, Pi-toi-ya-ble ! Elle en avait marre ! Elle prit un verre de boisson non identifiée –qui n’avait pas l’air d’être de l’alcool… Elle ne tenait pas à être bourrée comme Sindy- et l’avala. Et à peine avait-elle rouvert la bouche pour recommencer à s’époumoner ( ke j’kose b1), que son très charmant cavalier la tira sur la piste de danse.

« Quiqouioijeznfqupor ? »

Mot incompréhensible qu’elle était arrivée à émettre dans la foulée. Sorte de grognement qui signifiait sans doute « Pourquoi Diable m’emmènes-tu danser alors que je n’ai guère encore réglé son compte à cette charmante demoiselle qui a décidé de se déshabillé avec un déhanché spectaculaire au rythme de la musique. » HUM HUM !

« Heu… Oui oui, t’as raison… »

Une nouvelle chanson s’était mise en route. Et elle se contentait des bouger légèrement les pieds, encore trop furieuse. Elle observait la blonde du coin de l’œil, pour si jamais ça dégénérait de trop. Et puis, après tout, elle n’allait pas se contenter de ça ! C’était SON cavalier et donc, se n’était pas aux autres de l’embrasser. Elle mit un peu plus d’entrain à la danse et en plein milieu d’un « Baby » se jeta sur lui et colla ses lèvres contre les siennes. Bon ok, comme ça, ça n’a pas l’aire très romantique, mais ça l’était quand même… un peu. Elle ferma les yeux et pria le bon Dieu pour que Sindy la voit, que ça l’embête mais qu’elle ne vienne plus les enquiquiné. Qu’elle aille se taillader les veines avec un mégot de cigarette ! [/list]

La belle blonde se dirigeait vers Sindy, sûrement pour la remercier d'avoir daigné lui accorder un baiser langoureux dont tous les hommes rêvaient. Alala, Sindy était tellement heureuse de pouvoir aider la paix et l'amour à règner dans ce monde de débauche et de vices. Heureusement qu'elle était jeune, pure et innocente. C'est pour ça qu'elle était en train de faire un strip-tease d'ailleurs. Jeune, pure et innocente disais-je. Ils étaient beaux ses rubans, pourquoi personne n'en voulait ?

Citation :
« ESPECE DE SALOPE ! LACHE TES RUBANS A LA CON ! TU TE RENDS COMPTE DE C’QUE T’AS FAIT ? GROSSE PETASSE ! SALE PUTE. »

Ah, tiens, Jessica avait essayé de lui caresser la joue, mais elle en contrôlait pas sa force, pauvre créature tentant vainement d'ignorer ses pulsions sanguinaires. Il faudrait que Sindy l'aide à refouler son côté bestial pour vivre dans la joie de la paix et l'amour. Sindy se sentit agrippée par le col, attirée vers Jess qui décidement ne savait pas éteindre une personne aimée de façon non-violente.

"Oui, Jessouchoupie, moi aussi je t'aime"

Après quoi, la fausse-hippie-vraie-bourrée partit d'un rire niais mais tout de même ravissant, digne d'une jeune fille devant l'apparition de son personnage préféré deux minutes avant la fin d'une série. Enfin, un rire aussi ravissant qu'il est physiquement possible lorsqu'on a abusé de la vodka. Mais non, vous dis-je, Sindy n'était pas bourrée. Elle se sentait....heureuse. Pas pompette, pas ivre, juste joyeuse. Si seulement Jessica savait comment ne pas prendre une expression aussi fâchée devant quelqu'un qu'elle aimait, elle serait dix fois plus belle et beaucoup plsu approchable. Sindy ne manqua pas de lui faire remarquer, parce que l'honnêteté c'est peace and love.

"Jess, ma chérie qui roxx des bisounours et des moutons transsexuels, ton visage emmanché d'un long coup serait plus kawaii si tu arrêtais d'avoir l'air en colère alors qu'on sait tous que tu me love tender, love me truuuue et que tu veux singer in the rain parce que what a glorious feeling she's so happyyyy lalalalala"

Ou quelque chose qui ressemblait approximativement à ça, les consonnes en moins. Le méchant brun au côté de la plantueuse blondasse voulut séparer Sindy de sa bien-aimée Jessica, qui buvait se qui lui passait sous la main pour noyer son chagrin à l'idée de perdre l'amour de sa vie. Pourtant, Sindy la peaceandloveuse avait fait à se brun l'honneur de poser ses lèvres contre les siennes, ce qui aurait dû lui valoir deux places gratuites pour le festival des bisounours de Woodstock, parce qu'Owen avait clairement la tête d'un organisateur de festivals hippies finis depuis plusieurs décennies. Soit, ce méchant ne voulait pas lui donner les places qu'elle avait gagnées à la sueur de son front pour emmenée Jessica à la plus belle fête du monde. Certes, certes, ce n'était pas à ça qu'elle pensait quand elle avait roulée une pelle à Owen, mais à présent tout était clair dans son esprit et elle savait pertinemment qu'on tentait de la séparer de la seule personne pouvant lui apporter le bonheur. D'autant plus que cette personne -Jessica- déprimerait à coup sur si on essayit de la détourner de la voie de la paix, l'amour et des chapeaux roses à poix verts. Pourquoi tout le monde s'opposait à leur passion ? Oh, sûrement ce pauvre Owen ne connaissait pas la voie de l'amour, il fallait de nouveau tout lui expliquer. Mais bon, elle ferait ça plus tard puisqu'elle avait d'autres chats à fouetter. YARGH ? FOUETTER DES CHATS ? ELLE? Mais c'était si... cruel. Tellement pas kawaiilovely. Fouetter des chats, c'était pour les pouffes emos rebelles de la vie, qui se scarifiaient avec des chargeurs d'iPod, pas pour la joyeuse jeune fille innocente qu'elle était. À l'idée qu'une telle pensée eut pu lui venir à l'esprit, elle manqua de défaillir. C'est à ce moment que Jessica prononça les paroles les plus intelligentes de la soirée:

Citation :
« Quiqouioijeznfqupor ? »

C'était si..beau, si poétique que Sindy eut envie de chanter Asu e no brilliant road d'Angela, et que voulez-vous dire je fais de la pub pour la chanson que j'écoute en boucle ? Bref, les larmes vinrent aux yeux de la fille aux mèches roses. Oh, Jessica comprenait tellement bien l'esprit de l'amour et de la paix, Sindy était si fière d'avoir su lui montrer la voie pour vivre en harmonie. Il n'y avait qu'un détail empêchant la totale peace attitude de la petite amie d'Owen: elle était encore toute habillée, et il était bien connu que les vêtements empêchaient l'harmonie avec la nature.

Citation :
« Heu… Oui oui, t’as raison… »

Jessica avait été forcée de quitter Sindy, alors qu'elles marchaient toutes deux sur la voie du bonheur de la paix et de l'amour. La belle blonde faisait semblant de danser joyeusement avec son cavalier, mais Sindy voyait bien que ce n'était que du feu: Jessica envoyait en fait des signaux en morse avec les talons de ses chaussures ! Elle demandait sûrement l'aide de la gothikhippie. Il n'y avait qu'une seule solution: convertir Owen à leur cause. Cela serait dur, très dur, vu qu'il avair résisté à tout: aux courbes voluptueuse de Sindy dansant sur la piste et au baiser passioné qu'elle lui avait accordé. Il fallait passer au plan B. Sindy s'approcha lentement de lui, priant silencieusement la Tournevis Volants des Spaghettis Roses Invisnles de lui laisser le privilège de faire voir la lumière à cet hérétique. Faisant preuve d'un manque de subtilité évident, elle s'approcha de lui et lui lécha la joue. Pas de façon sensuelle, non, plutôt genre 'St-Bernard qui voit arriver son maître". Une nouvelle fois, leurs lèvres se rencontrèrent. Oh, Jessica, désolée de t'être infidèle, mais c'est la seule façon de nous retrouver. Elle l'embrassa encore. Et encore. Et encore, histoire de faire passer le message. L'amour, c'est ce qui a de plus important, Owenouch. La paix aussi d'ailleurs. Maintenant que le chemin vers Jess était libre, elles pouvaient enfin vivre dans l'harmonie la plus totale. Sindy commença par retirer les gants rouges que portait l'autre blonde. Ils étaient beaux, ces gants. Sûrement les animaux du parc seraient contents d'en avoir des pareils, pour pas avoir froid. Sindy les lança par la fenêtre. Elle s'attaqua au chaussure, rouges elles aussi, qu'elle attrapa avec les dents, par les talons. Baby when the lights go out...

(WAAAH WTF TOTAL XD XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 10 Fév 2009 - 21:55

Son alcool, son doux alcool était répandu au sol. Fini, fini l'alcool. Finie, finie la joie. Finie, finie la fête. Tout était fini. Petra le sentait au fond d'elle-même. La fête touchait à sa fin. Peut-être pas pour les autres, mais pour elle, c'était le cas. Elle n'avait plus une goutte d'alcool. La musique ne s'était-elle pas arrêtée, derrière, signe du destin ? C'était le moment où elle devait partir. Elle devait partir, comme étaient déjà partis Emily, Nao, le DJ, un parfait inconnu, Garry -qui était revenu- et peut-être même Morgan. Elle l'avait perdu de vue, alors pourquoi pas ? Bref, c'était là qu'elle devait partir, au summum du désespoir pour la jeune fille, au moment où elle avait perdu tout son alcool de manière ridicule. Elle avait encore soif. Trop soif.
Autour d'elle, tout tournoyait, tout était confus. Les lumières, les paroles, les couleurs, les bruits de pas... Elle n'y comprenait rien. Juste une chose percutait son esprit : elle n'avait plus d'alcool. Le sens de sa soirée était brisé en un millier d'éclat de verre au sol et répandu en une flaque poisseuse sur le parquet. Autour d'elle, une ambiance chaotique. Une image vint à l'esprit de la jeune fille : fin du monde.
Elle se releva, lentement et s'écarta du couple que formait Garry et celui qu'elle avait pris pour Edward. Ils avaient l'air de bien s'entendre, alors autant les laisser un moment. De toute façon, Petra ne comptait pas rester dans la salle à manger plus longtemps. Cette soirée n'avait été pour elle qu'une suite de mauvais moments, alors autant partir tout de suite. Surtout que ça faisait stylé de partir du bal, en larmes, comme s'il venait de se passer un terrible drame. D'ailleurs, aux yeux de Pink Hair, c'en était un... Elle fit quelques pas sur le côté, s'apprêta à aller vers la porte menant vers le couloir, sortir, se réfugier dans sa chambre et se saouler comme pas possible le lendemain soir pour compenser son absence quand une musique se fit entendre.
Pas quelque chose de joli. Quelque chose de ringard. Tout était ringard, en fait, pour la jeune fille. Même les choses les plus modernes étaient ringardes à ses yeux. Mais cela restait de la musique. Une musique sympathique, qui semblait plaire aux gens autour d'elle. Le rythme était d'abord lent, puis avec une série de "dong" et la voix d'une chanteuse, cela devint plus rapide. C'était bizarre, mais sympathique. Ce fut alors que Petra eu envie de montrer aux yeux de tous ses efforts pour s'intégrer : en effet, peu de temps avant le bal, elle avait étudié en détail une danse de la fin du XXème siècle. Ou alors début XXIème siècle, elle n'était plus sûre. Bref, quoi qu'il en soit, c'était de l'époque d'où venait la plupart des pensionnaires, donc à la mode. Elle avait bien appris chaque mouvement et s'était exercée durant des heures dans sa chambre. Au bout d'un moment, elle était tombée plutôt fière d'elle, et n'était donc pas gênée de montrer son apprentissage durant la soirée.
Ce fut ainsi que Petra se mit à danser le moonwalk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 12 Fév 2009 - 1:46

Précisons d'abord une petit chose. Will avait vingt ans, presque vingt et un, il était donc bien plus âgé que cette pimprenelle ! Jolie fleur en soie, avec de jolies courbes même si elles apparaissaient savamment travaillées ssurtout à la vue du caractère de cette femme, mais tout de même, où était passé le respect des anciens ? Ceci dit, lui même ne l'avait jamais eu, mais les autres avaient intéret à l'avoir avec lui, c'était comme ça, na. La réciproque, ça marchait soit à la vie à la mort soit pas du tout, avec ce benêt.
Il sourit comme à cette pensée, comme s'il savait ce que Garry pensait de lui, même si la véritable raison était qu'il sourait tout le temps par tic nerveux, mais ça, il faut pas lui dire, ça lui ajoute une touche de brun ténébreux pas très ténébreux donc sooo classe OMAGAWD leave Britney alooone.

Il essuya la remarque en clignant des yeux, chassant de ses yeux frangés de cils épais le soucis que pourrait lui apporter cette phrase en un papillonement. Il s'en amusait presque.


« Mais non voyons, pourquoi voudris-je tronquer ta délicieuse présence avec celle d'une fille comme elle ?! » fit-il un peu fort, couvrant la musique de sa voix. « Tu es bien plus belle et beaucoup plus intéressante ! »

Wilhelm la flattait, certes. C'était un fait.Pour mieux l'approcher, sans doute, pour mieux en faire sienne, pour mieux pouvoir l'avoir près de lui pour oublier la douleur de la solitude, l'abandon, toutes ces choses qui lui faisaient tellement peur qu'il ne pouvait plus les nommer quand on lui demandait ce qui l'effrayait. « Rien, bien sur, tu m'prends pour qui, genre ? » répondait-il avec un petit rictus en coin, avant de reprendre ses paroles effrénées que personne n'arrivait à suivre tant les idées de sujets s'écoulaient naturellement de lui. Il ne voulait plus être comme la première nuit, à errer partout, à tenter de s'incruster tant bien que mal dans une chambre, et à pleurer sur son malheur.

Non, il ne fallait pas y penser, pas ce soir, pas maintenant ! Il devait rester attentif à la soirée, aux gens, à son comportement, et ne pas tomber dans le piège des apparences des autres. Il attrapait tout le monde comme ça, avec une apparence, un masque, un rideau, un costume, et trois coups de marteau, deux euros l'entrée, une vie de palace toute votre vie si vous êtes choisis !

Il tendit la main vers Garry, et la regarda.

« Tu viens ? Ca me saoûle un peu de danser... »

Il l'entraîna doucement vers le bord de la piste, les chaises, les tables, ne pouvant de toutes façons dans sa fatigue aller plus vite. Pourtant, cette chanson lui plaisait. Elle avait multiples facettes et changeait selon les circonstances, exactement comme il voudrait être... Les notes se répercutaint sur lui, faisaient danser sa cage thoracique, la faisait vibrer, le faisait sourire, rire même, se réveiller un peu, tirer sur la corde, et puis pendre ses souvenirs.
Oublions tout, oublions Lara, oublions tous les amis, maintenant, il y avait Garry, l'azur de ses yeux et son parfum floral, qu'il entraina à ses côtés, s'asseyant sur une chaise. Il profita de son mouvement de descente pour s'asseoir afin de pencher la tête, ne cherchant pas plus à comprendre le pourquoi du comment, lui et les math ça faisait dix mille. Il déroba délicatement (hm) un joli baiser sur les lèvres rosées de cette sympathique Garry au teint de magnolia. Il sourit, et n'essaya pas de se demander ce qu'il se passerait quand elle s'en rendrait compte.

Bah il s'arrangeait pas, le pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 12 Fév 2009 - 2:55

« Mais non voyons, pourquoi voudrais-je tronquer ta délicieuse présence avec celle d'une fille comme elle ?! Tu es bien plus belle et beaucoup plus intéressante ! »

C’était flatteur mais elle n’était pas naïve au point d’y rougir, et elle haussa les épaules d’un air suffisant, les sourcils courbés dans une moue d’indifférence ;

« Je sais. »

Elle n’avait incontestablement pas digéré le comportement de Petra. Ni celui de Wilhelm, puisqu’elle s’en éloignait assez pour qu’on doute qu’ils puissent danser ensemble : cependant, elle accepta sa main, non sans un léger étonnement...la chanson n’était même pas terminée ! Encore un lunatique frustré –elle avait suffisamment donné, non ? Les blondinets géants et les nains bruns, ils n’en avaient pas marre de la harceler?

L’alcool plus paranoïaque que triste, elle se résignait à le suivre avec une légère méfiance qu’elle ne laissait entrevoir que par un manque total de sourire, qui lui était assez commun, quoique exceptionnellement rare ce soir la. Bien qu’agaçante, l’attitude de Nao l’avait déridé, puis irrité : s’il évoluait comme lui, elle serait contrainte de finir la soirée avec une glace au tofu.


« Faut être doué... », lança-t-elle d’un ton excessivement détaché, un peu trop faux pour être vrai.

S’assoir ne la tentait pas, mais il l’empoignait une fois de plus, et elle eut la vulgaire impression d’être Rex-le-chien, impression fortement désagréable quand on est Garry Morton (et n’importe qui d’autre je suppose). Et quand on est le chien d’un maitre zoophile visiblement, puisqu’il venait d’écraser ses lèvres sur les siennes. Si l’aspect de la chose aurait pu être plaisant, cela faisait tout de même la troisième fois qu’elle se faisait prendre au dépourvu, et elle se releva d’un bond, après avoir envoyé valser une chaise sur le sol qu’elle se mit à crier en virant au rouge-colère :


« NON MAIS VOUS AVEZ UN PROBLEME, TOUS ? CA VA PAS NON ? Y’A ECRIT ROUGE A LEVRE GRATUIT SUR MON FRONT ?! VA TE FAIRE FOUTRE CHEZ LES GRECS IMBECILE ! »

Une richesse de vocabulaire plutôt rare, dirons nous, mais peut-être n’apprécierait-il pas ses sages conseils. Et la dessus, elle tourna les talons dans un mouvement théâtrale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 12 Fév 2009 - 3:14

Si elle avait l'acool paranoïaque, lui avait l'alcool uphorique, et ne put retenir un petit rire lorsqu'elle lui propos si aimablement d'aller se faire foutre. En fait c'était le lieu où elle lui demandait d'aller qui le fit rire.

« Pourquoi chez les grecs ? Ils t'ont rien fait, les pauvres. »

Il se releva à la suite de la vierge effarouchée qui ne devait pas être si vierge que ça, d'ailleurs, et tenta de la rattraper alors qu'elle fuyait à travers la masse de personnes.

« Garry ? GARRY ! »


Il poussait les filles, écartait les garçons à la recherche de sa presque cavalière.Pourquoi a cherchait-il, d'ailleurs ? Peut-être parce que Sven avait levé les voiles, il n'arrivait plus à le retrouver, il avait du être fatigué et partir, qu'en savait-il, peut-être parce qu'il l'aimait bien, elle était amusante, elle et son caractère tellement trempé dans de l'acier qu'il aurait pu en forger une porte blindée.Exactement, c'était exactement ce qu'il lui fallait pou se protéger des autres, pour empêcher les autres de lui faire du mal, de se faire du mal tout seul. Il ne voulait plus être tout seul.

Pas comme le soir de son arrivée.

Il y pensait souvent, et toujours il se promettait de ne plus se laisser avoir comme ça. Il déglutit, retenant les larmes exagérées par l'alcool, et la vit enfin, elle était dna sl'axe de la sortie. Il se mit à courir, chassant les larmes d'une mcnhe, c'était DEBILE de pleurer devant une fille, c'était DEBILE de pleurer tout court, MERDE.

Il attrapa sa main, et la relâcha aussitôt, juste pour dire « Hey, toi, je suis là... » Comme la chanson des Floyd... Hey, you !
Putain, me laisse pas, s'il te plaît...


« Garry ? Désolé... »
marmonna-t-il.

Il pouvait même lui baiser les mains si ça la contentait, ou la baiser tout court, mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il avait failli être tout seul. Me laisse pas, putain !Tout mais pas ça, pitié.


« Désolé, j'te dis... »
répéta-t-il plus fort, relevant vaguement les yeux.

I believe your love, I believe your love...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 12 Fév 2009 - 3:22

Owen Hellert a écrit:


Un tic déforma la lèvre inférieure de Lyz. Comment pouvait-il, même bourré, être aussi CRETIN ? Il ne voyait pas le mal qu'elle s'était donné pour dire ça ? Bien. Elle chassa rageusement les quelques larmes qui subsistaient dans ses yeux anthracite. Puis elle se retourna et, mue par une inspiration subite, balança son poing à la tête de Mail. Son poing droit, celui qui était censé être sans griffes. Malheureusement ( pour Mail, surtout ) son pouvoir était d'être une arme vivante. Et que donc, selon l'imagination de la playeuse, Lyz pouvait se retrouver dotée de n'importe quelle arme sur n'importe quelle partie de son corps. Dont une sorte de poing américain sur son poing droit. En fait, en plus de renforcer ses phalanges, une sorte d'acier léger entourait tout son poing. On peut résumer ça en " ouillesafémal ". Plaignons trente secondes le pauvre Mail. Parce que après tout il était bourré. Lyz aurait pu avoir un peu de pitié pour lui. Mais non.
Elle se contenta de regarder, ébahie, la coque qui entourait son poing. Puis se ressaisit et ouvrit la main, qui reprit son aspect normal. Elle jeta un coup d'oeil méprisant à Mail, qui avait l'air sérieusement amoché. Mais bon, heureusement, elle avait freiné son coup en voyant ça, et n'avait pas frappé trop fort, quasiment effleuré en fait. Elle s'approcha de lui, passa une main hésitante à l'endroit du choc.


« Désolée ... Désolée ... Mais j'ai rien dit. T'as du mal entendre ... n'est-ce pas ? »

Elle laissa sa main contre la tempe de Mail, croisant les doigts pour qu'il n'aie pas de traumatisme crânien, vu qu'il ne saignait apparemment pas - il aurait juste une ENORME bosse, mais bon - mais de serra l'autre main, faisant apparaître ses lames. Elle lui adressa un sourire carnassier, histoire de bien lui faire entrer sa tirade dans le crâne.

« Tu veux de la glace ? »

Genre, c'est pas moi qui t'aie déchiré la tête.
Lyz croisa les doigts pour qu'il ne lui en veuille pas trop. Elle s'était énervée, elle le regrettait un peu ... mais en même temps, il l'avait cherché quoi ! Pitié, pitié, qu'il pense qu'ils étaient quittes. Elle l'avait pas fait exprès, elle savait pas ... Pitié, pitié.



Ouh.

Il aurait peut-être dut se la fermer, cette fois-ci.

Vraiment.

Il aurait dut se taire.

Au moins, ça avait eut le mérite de le rendre un peu plus lucide...le mal de crâne qu’il ressentait devait être le prix à payer. Et c’était vraiment cruel, car l’impression d’être ivre était toujours là, avec plus de douleur et moins de fun ...bon, okay, il l’avait peut-être mérité, mais QUAND MEME ! C’était courant ça, chez elle, d’assommer le garçon à qui on vient de faire une déclaration d’amour ?...Enfin, à ce niveau, il devait être hautement privilégié tout de même, parce qu’il ne voyait vraiment pas Lyz avouer ses sentiments à...Nao. Ou a Kurogane. Ou a Hervé Stucru... mais il ne l’avait pas imaginé non plus le faire à LUI, et il se demandait de plus en plus si il pouvait en être fier, d’être la cible d’une psychopathe adepte du sadomasochisme...
...Oh, Nao et Ritchie allaient encore se foutre de lui.

Il divaguait un peu. Et il avait peur de s’endormir debout, car il était contraint de garder les paupières closes –les gens se dédoublaient dans le cas contraire. En secouant la tête, il passa la main sur sa joue, recueillant quelques gouttes de sang qui s’échappaient de sa future bosse...il s’était fait frapper par une fille. Alors qu’il avait un revolver dans sa poche...

Un peu vexé dans son amour propre, et parce qu’il avait un peu trop mal à la joue pour formuler quelque chose de précis, il marmonna vaguement d’un ton désintéressé :


« ...Hm...euh...ouais...hein ? »

Clignant des yeux suffisamment longtemps pour enfin distinguer une seule et unique Lyz, parce que deux c’était vraiment de trop, et il put s’exprimer de manière cohérente ;

« Hm, ça serait pas mal ouais... »

En enfouissant les mains dans ses poches, il lui adressa une œillade moqueuse et ricana dans un sourire goguenard :

« ...T’es pas très romantique en fait. »

C’est ça, empire ton cas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 12 Fév 2009 - 12:12

Lyz ne se sentait pas vraiment coupable, à le voir en si piteux état, les paupières mi-closes. Il l'avait mérité.
Elle l'emmena un peu en dehors de la piste de danse, puis lui adressa un sourire pas franchement rassurant quand on savait qui se cachait derrière ses dents récurées au Colgate Ultra Brite. Une folle psychopathe serait le mot juste je crois. Mais une folle psychopathe un tant soit peu prévenante, en tout cas à sa façon. Elle le laissa planté, juste le temps de passer au buffet prendre de la glace, qu'elle enveloppa dans une serviette. Puis elle refila le tout à Mail, le laissant se débrouiller. Elle allait pas non plus s'occuper de lui, quoi !


« ...T’es pas très romantique en fait. »

Lyz se retint de l'étrangler en se disant qu'il avait déjà assez souffert comme ça. Pauvre chou. Elle se contenta de renforcer son sourire, histoire d'avoir l'air un peu plus menaçante encore, et lui lança d'un ton négligé :

« Dis donc, t'as mis combien de temps pour t'en rendre compte ? »

Humour, humour ! Bref, ce crétin ne semblait pas vouloir oublier, et notre jeune fille en fleur préférée se demandait ce qu'elle devait faire pour que ça lui rentre dans le crâne. Elle-ne-voulait-pas-qu'il-la-voit-comme-l'amoureuse-transie. Point. Elle voulait rester une ... amie ? Bref, pas devoir être gênée à chacun de ses regards narquois. D'ailleurs, si il continuait comme ça, elle allait le détruire. Elle envisageait déjà de le lacérer avec ses lames, quand elle poussa un soupir. Un attardé pareil ne valait pas tant d'attention. Il était tout juste bon pour jouer à la DS. Et il allait le rester. L'éternel geek. Pas le bogoss dont rêvent toutes les filles, merci mais non merci.

« Bref, je l'ai dit une fois, je le redirais pas une troisième. Tu-vas-oublier-ce-que-j'ai-dit. C'était une connerie de ma part de te dire ça. Oublie, ok ? »

Plus de sourire, histoire qu'il prenne pas ça à la rigolade. Pas un air suppliant non plus. Faut pas pousser. Un léger froncement de sourcil. Un poing droit presque fermé. Menaçante, ouais, c'était le mot juste.
Elle voulait qu'il oublie, pitié. Même si ça il pourrait se prendre quelque coups. Elle préférait qu'il la voit comme une psychopathe bourrine et dangereuse que comme la fille avec qui il restait par pitié, sans rien éprouver. Elle voulait ... plus. Ou moins. Mais jamais, jamais, être le petit chien de quelqu'un. Merde quoi. Il pouvait pas capter un truc ? Cette foutue déclaration lui avait ECHAPPE ! Il pouvait pas faire genre il avait pas entendu ? Lyz savait très bien qu'il ne pourrait pas oublier, forcément. Mais au moins, faire comme si. C'était pas tellement compliqué, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Lun 16 Fév 2009 - 23:28

Jessica Hydilles a écrit:

    Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle s’y prendre à la pauvre petite chose sans défense qu’était Jessica ? Oui, je dis bien sans défense. Non, mais franchement, où va le monde ? Les filles qui se mettent à embrasser d’autre filles, des cheveux blond teints en rose… Et puis quoi encore ? Des éléphants verts à pois violets qui volent en chantant et en jouant « Il est né le divin enfant » sur un banjo ? Pauvre Jessica qui était PERSECUTEE par les autres. Comment allait-elle se défendre ? Et puis l’autre garce qui continuait à se déshabillée… Pff, Pi-toi-ya-ble ! Elle en avait marre ! Elle prit un verre de boisson non identifiée –qui n’avait pas l’air d’être de l’alcool… Elle ne tenait pas à être bourrée comme Sindy- et l’avala. Et à peine avait-elle rouvert la bouche pour recommencer à s’époumoner ( ke j’kose b1), que son très charmant cavalier la tira sur la piste de danse.

    « Quiqouioijeznfqupor ? »

    Mot incompréhensible qu’elle était arrivée à émettre dans la foulée. Sorte de grognement qui signifiait sans doute « Pourquoi Diable m’emmènes-tu danser alors que je n’ai guère encore réglé son compte à cette charmante demoiselle qui a décidé de se déshabillé avec un déhanché spectaculaire au rythme de la musique. » HUM HUM !

    « Heu… Oui oui, t’as raison… »

    Une nouvelle chanson s’était mise en route. Et elle se contentait des bouger légèrement les pieds, encore trop furieuse. Elle observait la blonde du coin de l’œil, pour si jamais ça dégénérait de trop. Et puis, après tout, elle n’allait pas se contenter de ça ! C’était SON cavalier et donc, se n’était pas aux autres de l’embrasser. Elle mit un peu plus d’entrain à la danse et en plein milieu d’un « Baby » se jeta sur lui et colla ses lèvres contre les siennes. Bon ok, comme ça, ça n’a pas l’aire très romantique, mais ça l’était quand même… un peu. Elle ferma les yeux et pria le bon Dieu pour que Sindy la voit, que ça l’embête mais qu’elle ne vienne plus les enquiquiné. Qu’elle aille se taillader les veines avec un mégot de cigarette !


Le slow se termina pour laisser place à quelque chose de plusse moderne, plus rapide, moins ... sirupeux que ce slow. A sa grande pas surprise, Jessica le gratifia d'un baiser fougueux. Devait-il se sentir flatté ? Sûrement ouais, c'est quand même gratifiant d'être embrassé par un canon pareil. Mais n'allons pas nous imaginer qu'il était heureux, comblé ou même excité. Ce n'était qu'une fille comme les autres, comme il en avait vu beaucoup. Il se contenta de passer une main sur le bas du dos de la jeune fille ( bel euphémisme ) et l'autre sur la joue de celle-ci. Et non, c'est triste, il ne " prolongea " pas le baiser, comme on dit dans les RP boulets. Il envisageait de lui proposer d'aller finir la soirée dans sa chambre ( étant donné qu'il en avait un peu ras-le-bol des folles hystériques et autres pervers psychopathes ) quand la blonde de l'autre fois débarqua ob-ne-sait-pourquoi, et lui lécha goulûment la joue. Eurk. Il tenta de se dégager, écoeuré, mais n'en eut pas le temps, car la fille commença à l'embrasser, encore et encore. Quelqu'un m'explique ? Puis elle le lâcha inopinément, et se mit à débarasser Jessica de ses accessoires rouges passion ( -> diable ). Owen avait une furieuse envie de la frapper, mais on ne lève pas la main sur les demoiselles n'est ce pas ? Tant qu'elle ne s'en prenait plus à lui ... Mais en même temps Jessica allait mal le voir si il la laissait aux prises avec cette furie.
Il posa donc une main sur l'épaule de la jeune fille, et articula calmement :



    « Y a un problème ? »


Non parce que faut pas pousser, il aimait bien les jolies jeunes filles, ça fait oublier les malheurs, mais les jolies jeunes filles collantes et imbibées d'alcool, merci mais non merci. Cette hystérique flower power allait-elle les laisser finir cette soirée en beauté ? C'est pas qu'il commençait à s'énerver, mais un peu quand même, si. Il commençait à apprécier Jessica, elle était un peu bête, mais assez sympathique ( et puis bien roulée mais ça hein on avait compris ) et avait le mérite d'être à peu près sobre, non ? Alors les trucs à trois, on allait éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 17 Fév 2009 - 0:54

Tout dérapait.
Entre cette folle aux cheveux rouges qui dévorait Nao, ceci dit ça l'arrangeait, pensa-t-elle dans une folle seconde, si jamais il allait jusqu'au bout il n'avouerait jamais à Keiko la vérité.

Tout ce sang... Et elle, les dents pleins de ce liquide rougeâtre, écartée par Owen, tout le monde se battait, tout le monde était ivre, la foule en voulait encore, du malheur, de la fausse gloire pailletée, des sourires éclatans retouchés sur Photoshop, et merde, putain, fermez vos gueules, laissez moi en paix, moi et mon fix.
Elle se recroquevilla derrière Keiko, se cachant, personne ne devait la voir. Son mascara coulait déjà, elle craquait, l'amiance était si mauvaise, si électrique, tout dérapait, putain.


« Je sais pas ! Keiko, je... sais pas. »


Elle pleurait presque, et lui la pressait de questions, elle n'était pas digne d'y répondre, tout ça ne voulait plus rien dire, autant de part les évènements éparses que par les sentiments que tous lui vomissaient à la tête... Elle pensait...elle croyait... peut-être...
Elle n'était plus lucide. Elle était baignée dans ce lac de stupidités, dans cette mare d'idioties, dans cet océan de conneries. Le soleil ne brillait plus, il avait claqué... La lune ne se levait plus, elle était tombée. Tout ça n'avait plus le moindre sens, que ce soient les évènements, ou bien elle même. Et Ritchie, dans ce coin, s'amusait de sa cavalière qui était complètement givrée, peut-être qu'il l'aimait, elle s'en foutait.

Elle plongea son visage dans ses mains, elle craquait et elle ne savait MEME PAS POURQUOI, et le sachet de coke tomba de sa poche dans un mouvement brusque, et elle ne le remarqua pas. Elle était paumée dans cet état second, ce soupir éternel, et ses pensées convergeaient toutes vers un seul point : elle ne devait pas rester.

Elle regarda son cavalier, et se leva. Elle piétina son propre sachet sans s'en rendre compte, et elle s'avança vers la sortie. Non, Keiko, prévenir Keiko. Elle se retourna, et regarda son ami.


« Pardon, je me sens pas bien du tout... »

Elle était même au bord de lui dégueuler dessus.
Et sur ces mots, elle s'envola.


___________

Désolée, c'est tout nul.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée populaire détraquée
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Angie
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Influencer les emotions des gens autour d'elle.
• AEA : Un ecureuil ~
• Petit(e) ami(e) : Un peu tout le monde je le crains.

Messages : 317
Inscrit le : 08/04/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mer 18 Fév 2009 - 17:44

Spoiler:
 




Elle se recoiffait frénétiquement, énervée par ce qu'il venait de lui arriver. Il fallait qu'elle se venge, et vite.Vite, vite, un plan... Il fallait qu'un...
Clic clac.


    « Il faudrait qu'on développe les photos et qu'on les distribues, faut que je me venge de cette tepu de Petrouchkanette. Elle vient de me faire super trop mal, elle m'a jetée par terre cette salope, et en plus elle a genre gueulé et elle était complètement déchirée, bref faut que je me venge, c'est une connasse cette fille, putain aucun respect ! »


Juste pour des photos en plus, merde ! C'est bon, c'était pas la fin du monde hein, fallait pas non plus abuser de la chicha, hein... Et puis genre, si elle voulait pas être prise, elle avait qu'à pas se bourrer, c'était total de sa faute, tant pis pour elle. Elle lissa son t-shirt d'un geste las, y chassant la poussière et les bouts de cookies meurtriers du GGL. Elle grommelait dans sa barbe, et tripotait ses cheveux, toujours aussi rouge et essouflée, mais sans doute par la colère et son cerveau qui tournaiet à plein régime pour trouver une parade à cette saleté de meuf qui avait gravé abusé.

Elle allait lui faire payer, grr. On ne saccageait pas la réputation d'une bimbo sans en payer les conséquences
.


    « Puis en plus, chais pas si tu vois, mais j'étais PAR TERRE quoi, elle m'a carrément foutue sur le sol et elle m'a genre monté dessus, c'est trop la honte quoi. Nan sérieux faut qu'on démonte sa réput, j'ai eu la honte de ma vie là, trop quoi. »


Elle était encore frémissante de rage, et la seule chose qui l'empêchait d'aller déclencher un vrai de vrai combat de filles (avec ongles, dents et tout !) c'était justement parce qu'elle n'avait pas envie de se rayer le vernis, la vie était trop injuste avec les jeunes demoiselles en fleurs comme elle. Elle grognait, tournait, jetait des regards assassins sur Petra, remettait la carte mémoire dans l'appareil pour prendre un maximum de clichés compromettants, etc, etc.

La vie de pouffe, c'était trop dur et trop injuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Mar 24 Fév 2009 - 12:04

    Un problème ? Mais non voyons ! Tout le monde savait qu’être déshabillée par une gothik-fashion-emo-rebel était tout à fait normal ! Et évidemment, tout le monde réclamait un strip-tease. Nan mais voilà quoi ! Elle avait une blonde-meches-roses collées à elle et qui essayait de lui enlever ses chaussures (avec les dents, ça va de soi !). Mais avant, elle avait bien fait attention de lécher son copain et l’embrasser (encore une fois). Pauvre Jessica quand même. Et elle qui pensait passer une gentille soirée accompagné de beaux mecs… Et là, elle avait dû supporter une belle bagarre avec une vampire et là, une attaque de Sindy.

    « JE ME FAIS VIOLEE ! Il est là problème »

    Ah ouais, c’est pas grave si des têtes se tournait vers elle pour voir le fameux violeur (enfin, violeuse en l’occurrence). Non mais sans blague. Elle ne pouvait pas laisser Sindy la déshabiller sensuellement ainsi. Elle n’avait rien contre les homosexuels, les transsexuels et rien non plus contre les zoophiles, mais là, on parlait d’elle. Jessica. Et elle n’aimait guère l’idée de se faire violée par une bombasse prête à montrer son corps à toute les occasions. En plus, c’était Noël ! Comme osait-elle faire cet affront au petit Jésus ? Nan mais franchement !

    Et avant qu’Owen ne puisse réagir contre cette criminelle, Jess se dégagea de l’étreinte de la blondasse et attrapa le bras de son bien-aimé. Elle l’attira vers la porte de sortie. Car, si elle restait dans la pièce, il ne faisait aucun doute qu’elle allait se retrouvée nue sur le sol avec sindy sur elle. Donc, il était plus prudent de s’en aller et de la laisser en plan. De toute façon, elle trouverait bien quelqu’un d’autre à aimer. Maintenant, il fallait juste espérer qu’elle ne les rejoindra pas…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   Jeu 19 Mar 2009 - 17:46

Hum bon, il allait pas se mettre à expliquer à cette blonde décérébrée que le y-a-un-problème-? ne lui était pas destiné, mais à L'AUTRE blonde décérébrée ( ouh la ça commence à manquer de cerveaux par ici ... ).
De toute façon Jessica ne lui laissa pas le temps de réagir, elle empoigna son bras, et se dirigea vers la sortie. Emporté par la jeune fille, il n'eut que le temps d'adresser un sourire teinté de pitié à la pauvre blonde qu'ils venaient de laisser pour une occupation beaucoup plus intéressante .. n'est-ce pas ? Car tout le monde sait très bien comment va se terminer cette magnifique soirée pour au moins deux des danseurs. En a-po-thé-o-se, comme on dit quand on parle bien. Ou avec du saiks, comme on dit quand on parle un peu moins bien. Bras dessus bras dessous, éloignons nous de cette populace moite et adolescente, nous, superbe couple dans sa splendeur splendide qui éblouit le monde. Tin tin.
Bref, Owen ouvrit la grande porte d'entrée, la tint le temps que Jessica passe ( quelle galanterie ) et la referma sur ce bal de débauchés, allons nous débaucher tout seuls comme des grands \o/
Glowy Boy dans son immense classitude s'appuya sur le mur et poussa un soupir dans le genre " ouf-enfin-fini ".


Maintenant que c'est enfin fini, on va où ?

Ma chambre, ta chambre, les toilettes, le couloir ? Owen n'était finalement qu'un adolescent comme les autres, et noyer son chagrin dans Jessica ( ha ha ) pour oublier Mily mily et puis toute cette soirée catastrophique était son seul exutoire. Oublier un instant sa condition de banni avec une jolie fille. Allez viens Jessica, allons perdre notre temps !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Évènements terminés :: Bal de noël-
Sauter vers: